Réligion

47ème pèlerinage à Kita : Des réflexions autour de la jeunesse de l’église catholique !

Couplée avec la commémoration de son 130ème anniversaire, l’église catholique du Mali a célébré les samedi 17 et dimanche 18 novembre le 47éme pèlerinage à Kita. L’évènement a enregistré la présence du Secrétaire d’Etat du Saint Siège, son éminence Pietro Cardinal Perolin, les évêques et prêtres du Mali avec en leur tête, le cardinal Jean Zerbo, les ministres, des Affaires Religieuses et du Culte, Thierno Diallo, et des Sports, Jean Claude Sidibé, une forte délégation de Montpelier et plusieurs autres personnalités.

Durant deux jours, soit du samedi 17 au dimanche 18 novembre les chrétiens catholiques du Mali se sont déplacés fortement auprès de la vierge Marie à Kita dans le cadre de la 47ème édition. L’événement couplé avec le 130ème anniversaire de l’Eglise Catholique du Mali était animé par le Diocèse de Kayes. C’était sous le thème : « Avec Marie, quelle jeunesse pour l’Eglise Catholique et le Mali ».

Après un accueil chaleureux par les populations de Kita, les pèlerins bien avant la veillée ont été briffés sur l’histoire de l’Eglise Catholique du Mali à travers une conférence animée par l’Abbé Sidibé.Dans son exposé l’abbé Sidibé a mis un accent particulier, sur comment les premiers missionnaires ont apporté l’évangile au Mali et les difficultés qu’ils ont surmonté. Cependant, il a invité les fidèles chrétiens catholiques du Mali à persévérer sur le chemin du seigneur dans la prière en ayant comme références ces premiers missionnaires. Après cela, un temps de recueillement a été observé au cimetière sous la prière et des bénédictions.
Le premier temps fort de ce pèlerinage aura été la veillée animée par le diocèse de Kayes sur la colline Mariale.

A 20h, les pèlerins, tous avec des bougies allumées ont effectué une procession pour se diriger vers la colline mariale. Après, une trentaine de minutes de marche ils signent leur arrivée sous la belle animation de la chorale de Kayes. Laquelle, a émerveillé le public à travers des chorégraphies et de la bonne musique soninké. Par la suite les pèlerins seront tenus en haleine par des sketches présentés par cette même chorale sur le thème de l’évènement. Ainsi, dans les différents scènes et tableaux présentés, cette chorale a fait un diagnostic pertinent et sans équivoque du thème qui portait sur la jeunesse catholique. A la boucle des sketches, des propositions ont été formulées à l’endroit de la jeunesse et des autorités afin de relever le challenge de l’emploi des jeunes. Cette veillée a pris fin, par la célébration eucharistique.

Le lendemain, soit le dimanche 18 novembre les méditations ont continué sur le même thème à travers également une célébration eucharistique présidée par son éminence Pietro Cardinal Perolin dans le Sanctuaire de Kita.

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :