PAPEM

Le paiement des agents électoraux – UN FACTEUR DETERMINANT

Le paiement des agents électoraux a constitué l’une des phases les plus déterminantes de l’appui au processus électoral. Du succès du paiement des agents électoraux, dépend en effet une bonne partie de la réussite du processus dans la mesure où une mauvaise gestion de cette phase pourrait suspendre le processus. C’est pourquoi toute l’équipe du Projet a été mise à contribution pour soutenir les efforts de paiement des agents électoraux à l’intérieur du pays et dans les Missions Diplomatiques et Consulaires (MDC).

A l’occasion, un personnel additionnel temporaire a été même recruté pour aider à la préparation des documents nécessaires aux opérations de paiement.

Le paiement a couvert les rubriques ci-après:

– Les frais de formation des agents électoraux;

– Les per diem des agents électoraux le jour du scrutin

– Les frais de déplacement des agents électoraux;

– Les primes forfaitaires des membres du Comité de Gestion;

– Les Primes Globales Alimentaires pour les escortes;

– Les primes forfaitaires de déplacement et de supervision allouées aux Gouverneurs.

Deux points seront examinés au sujet du paiement. Le premier est relatif au coût, tandis que le second se rapporte aux mécanismes de garantie.

LE COUT DU PAIEMENT DES AGENTS ÉLECTORAUX

Le coût global du paiement des agents électoraux pour l’élection présidentielle de 2013 s’élève à 4.342.745.500 F.CFA soit 8.683.918,83 USD. La répartition des ressources destinées au paiement des agents électoraux s’est faite naturellement en fonction du nombre de bureaux de vote que compte chaque région.

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :