Société

L’UNIET: une synergie d’actions PAPEM/PNUD et MINUSMA pour le MALI

 

L’UNIET, l’Équipe électorale Intégrée des Nations Unies au Mali, regroupe la Division électorale de la MINUSMA et le Projet d’Appui au Processus Electoral du MALI (PAPEM) géré par le PNUD.

Les responsables et les membres de ces unités respectives venus de Bamako et autres Régions du MALI se sont retrouvés les 24 et 25 mars 2014 à Sikasso pour un atelier bilan de l’assistance électorale fournie lors des scrutins de 2013.

En effet, dans la logique de la Résolution 2100 du 25 avril 2013, l’équipe d’assistance électorale des Nations Unies travaille en synergie au sein de l’entité opérationnelle dénommée UNIET (UNITED NATIONS INTEGRATED ELECTORAL TEAM) pour appuyer l’administration malienne. C’est donc pour passer en revue les forces, faiblesses et leçons apprises au cours des différentes activités entrant dans ce cadre, que cet atelier a été initié afin de corriger ce qui doit l’être pour une meilleure assistance lors des prochaines échéances, à savoir les élections communales pour lesquelles le Mali a sollicité de nouveau l’aide de la Communauté internationale et des Partenaires Techniques et Financiers.

Les travaux de cet atelier bilan ont été ouverts par le Représentant spécial adjoint du SG de l’ONU, Coordonnateur résident et Représentant résident du PNUD au Mali, David GRESSLY, en présence du Chef de cabinet du Ministre de l’Administration territoriale représentant le Ministre, le Président de la CENI, le Directeur adjoint de l’Administration territoriale, le Directeur de cabinet et le Conseiller aux affaires administratives et juridiques du Gouverneur de Sikasso, et enfin du Maire de la ville.

Messieurs  Kacou ASSOUKPE, Directeur de la Division électorale de la MINUSMA et Alain AYADOKOUN, Conseiller Technique Principal du PAPEM/PNUD ont rappelé le rôle complémentaire joué par les différentes équipes constituant l’UNIET ayant abouti aux résultats salués par les différents acteurs aux plans national et international.

                                            

Ce fut l’occasion pour les autorités maliennes de rappeler la contribution “exceptionnelle” des Nations Unies et des Partenaires Techniques et Financiers lors de ces élections de sortie de crise. Le chef de Cabinet du Ministre de l’Administration territoriale, Chienkoro DOUMBIA tout en saluant l’appui de l’UNIET, a insisté sur la nécessité de renforcer davantage la sensibilisation des différentes couches de la population pour une plus grande mobilisation autour des élections communales. Ce qui nécessitera l’appui des Partenaires Techniques et Financiers au regard de l’ampleur de la tâche.  Pour Mamadou DIAMOUTANI, Président de la CENI, ” l’assistance des Nations Unies a été essentielle dans la réussite du processus électoral de 2013 au Mali’’. L’atelier de Sikasso qui trace déjà la ligne de conduite de l’équipe électorale intégrée des Nations Unies pour les élections communales,” est une leçon d’anticipation pour les organes impliqués dans le processus électoral”, a t-il ajouté.

                   

Au cours des travaux de groupe, plusieurs thèmes ont été abordés, notamment: les enjeux des élections communales et l’accompagnement des structures impliquées, la logistique, la formation électorale, l’éducation civique et la sécurisation du processus électoral par les Nations Unies. Les leçons apprises lors des consultations précédentes, ont permis aux participants de faire des projections réalistes et objectives en vue d’améliorer l’assistance de l’équipe intégrée des Nations Unies pour les élections communales, élections de proximité prévues en octobre 2014 dans 703 communes, autrement dit, 703 circonscriptions électorales.

L’organisation d’élections locales inclusives et apaisées  est un gage de réconciliation nationale, de stabilisation et d’intégration entre les différentes communautés du Mali.”Notre assistance contribue au mieux à la consolidation de la démocratie au Mali’’, a conclu David GRESSLY.

A la fin des travaux, les participants ont proposé un plan d’actions commun prenant en compte les dispositions contenues dans la résolution 2100 (2013) du Conseil de sécurité de l’ONU, les directives du Secrétariat général des Nations Unies ainsi que les autres textes de l’Organisation relatifs à l’assistance électorale. Selon l’avis général, les ressources consacrées aux scrutins de 2013 ont été utilisées à bon escient. De plus, tous les acteurs ont jugé le processus transparent, apaisé et crédible. Le Mali a désormais un nouveau Président de la République démocratiquement élu et une nouvelle Assemblée nationale. Ce qui marque le retour à l’ordre constitutionnel. Les élections communales à venir, perçues comme des élections de développement doivent répondre aux attentes légitimes des populations qui aspirent à la paix et au mieux-être. Tout le sens de l’engagement de la Communauté internationale et des partenaires Techniques et Financiers aux côtés du MALI.

                                                                           

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :