Elections Politique

«Le régime d’IBK a 5 ans, l’écarter, ce serait de retarder le pays…» déclare Habib Sylla, Président du Haut Conseil des maliens de l’extérieur

Invité d’honneur à la cérémonie d’ouverture du 1er congrès national des Associations pour le Mali(APM), Habib Sylla, président du Haut conseil des maliens de l’exterieur, a indiqué que le regime actuel merite de continuer les actions déjà entamées.

Les travaux du 1er congrès national des APM ont demarré le samedi 26 mai 2018 au palais de la culture, Amadou Hampaté Bah, sous le signe de soutien à IBK. Durant deux jours(26 et 27 mai 2018), les militants et sympathisants de l’organisation vont développement de strategies pour une grande mobilisation autour de la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta à la presidentielle du 29 juillet 2018.

En tant qu’ invité d’honneur, le Président Habib Sylla a salué l’initiative des APM qui concourt à la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du Mali. «  Ce pays est de nôtre, bien que nous sommes établis à l’exterieur, nous ressentons les difficultés en nous. Par rapport à mon soutien à IBK, certains l’ont condamné et d’autres n’ont pas digéré. Mais bientôt j’aurai raison (ndlr la réélection d’Ibk à la tête du Mali pour un second quinquennat)», a declaré le president du haut conseil des maliens de l’exterieur à notre micro juste après la cérémonie.

A l’en croire, ce régime a 5 ans,  le reculer ou l’écarter, c’est retarder le développement du pays. Donc, il est bien de laisser continuer les actions entamées. « Je suis avec tous ceux qui veulent un Mali unifié dans la dignité. Je soutiens APM dans cette démarche  qui met en lumière les actions du président de la République. Soyez fidèles les uns envers les autres. Car certains vont tenter de vous diviser… », a prévenu  Habib Sylla.

La redaction

Follow Me:

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :