Société

Le Rwanda ferme plus de 700 églises à Kigali

La fermeture de 714 églises, pour la plupart évangélistes, entre en vigueur aujourd’hui pour des raisons de sécurité et d’hygiène. Des pasteurs ont dénoncé cette interdiction comme un prétexte pour les contrôler.

A Kigali, les règlements sur les standards que doivent remplir les lieux de culte ne cessent de voir le jour. Si 2014 avait vu certaines églises forcées de fermer en raison d’une loi sur la nuisance sonore, cette fois-ci l’Office rwandais de gouvernance a établi une nouvelle liste de règles à suivre pour ouvrir un lieu de culte.

“Nos lieux de culte ne remplissent pas les standards d’hygiène, d’infrastructure et d’espace”, affirme Shyaka Anastase, le directeur général de l’Office rwandais de gouvernance “Certaines églises rassemblent des centaines de fidèles mais elles n’ont pas de lieux d’aisance. Les autres prient dans des tentes ou même dans des caves. Il se peut qu’il y ait du business caché derrière ceci.”

Pour ouvrir une église au Rwanda, il faut en effet obtenir une autorisation du gouvernement, valable un an et une nouvelle loi en cours devrait rendre encore plus difficile l’ouverture de nouveaux lieux de culte.

L’église catholique discréditée depuis le génocide

Depuis une semaine, les agents de sécurité, officiers de l’Office de gouvernance et ceux de la mairie de Kigali, circulent dans la capitale rwandaise pour contrôler les églises.


Jusqu’ici, 714 églises, la plupart évangéliques et pentecôtistes, et deux mosquées ont été fermées. Des responsables religieux ont critiqué ces décisions, estimant que les autorités se montraient trop strictes.

“Notre église a été fermée mais nous avons la plupart des documents légaux de l’Office de gouvernance”, explique ce pasteur. “Nous remplissons les conditions d’hygiène mais ils nous ont dit que nous n’avions pas d’espace pour le parking, et que l’espace sur lequel est bâtie l’église est trop restreint.”

Il y a deux semaines, une radio chrétienne américaine a été fermée pour une durée d’un mois après qu’elle ait diffusé des propos dénigrant des femmes dans un pays qui met en avant les droits de celles-ci.

Cette fermeture a provoqué des réactions, certains hommes d’Eglise accusant les autorités de tenter de contrôler le message qu’ils font passer à leurs fidèles.

Le Rwanda de l’après génocide de 1994 a vu une grande prolifération d’églises chrétiennes. Ceci est lié en partie au grand nombre de fidèles qui ont quitté l’Eglise catholique à cause du rôle de certains de ses dirigeants dans les massacres.

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :