Société

#Mali – IBK face à la jeunesse malienne : «On peut leurrer les hommes, on ne peut pas leurrer Dieu»

Le Président de la République SEM Ibrahim Boubacar Kéïta a reçu samedi au palais de Koulouba une importante délégation de la jeunesse malienne comprenant les associations membres du CNJ, l’Union des jeunes musulmans du Mali, les jeunes de la diaspora, etc.
Cette rencontre à laquelle ont pris part le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et les ministres en charge de l’emploi et de la jeunesse, s’est tenue à la suite de l’organisation du Forum de réflexion sur les voies et moyens en vue de la promotion de l’emploi des jeunes au Mali tenu au palais des sports de Bamako en juillet 2016.

Plusieurs membres du Cabinet de la présidence et de certains cabinets ministériels ont également assisté à la rencontre marquée par des salves de hourras de soutiens et d’ovations. Les cadres de l’APEJ, initiatrice du forum, étaient également de la cérémonie.
Au cours de l’audience à laquelle ont pris part quelques 660 jeunes venus des régions et de l’étranger, le président de l’Union des jeunes musulmans Mohamed Macky Bah et celui du Conseil National de la Jeunesse ont fait part des principales préoccupations de la jeunesse malienne.
Pour le premier, il est important de lutter contre la migration irrégulière, le radicalisme religieux par l’éducation à la citoyenneté, la réduction des inégalités sociales et surtout le chômage qui est à la base des cas de déviance et de rébellion en améliorant les politiques publiques, la déconcentration et la culture du terrain. Il a témoigné du patriotisme légendaire et indéniable du Président de la République et lui a assuré le soutien des jeunes dans son combat pour la quiétude et le plein emploi.
Le président du CNJ, Souleymane Satigui Sidibé s’est quant à lui appesanti sur l’organisation d’une 3è édition de la Bourse de l’emploi et de la formation professionnelle, la promotion des emplois ruraux par l’affectation de 100 000 ha de terres à l’office du Niger, la mise en place d’un fond pour l’autonomisation des jeunes, la poursuite de la promotion des jeunes dans les postes de responsabilité, la construction d’une cité de la jeunesse, des maisons de jeunes et des camps de jeunesse dans les régions, etc.
M. Sidibé a également témoigné des efforts constants du Président IBK pour relever le pays et développer ses ressources humaines et son potentiel économique.
Après ces interventions, M. Mohamed Macky Bah, président du comité de suivi des recommandations du Forum a remis la Déclaration du forum au Président de la République.
Le Président de la République a salué la jeunesse malienne pour son dynamisme et sa volonté de construire le Mali vaille que vaille, coûte que coûte au prix de son patriotisme. Il lui a renouvelé sa confiance et sa foi face aux adversités de toute nature dont les « vendeurs d’illusion » à l’approche des élections de juillet 2018.
A ce titre, il regrette qu’en violation des textes, certains hommes politiques aient fait acte de candidature avant la convocation par le gouvernement du collège électoral. Idem pour cet autre homme politique qui a échoué à dépeindre en noir le tableau de la situation du Mali auprès du Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, heureusement bien avisé sur la situation socioéconomique et sécuritaire du Mali.
Le Président a également déploré les tapages infondés sur sa santé ou sur un certain népotisme présumé dans son entourage sans le moindre fondement objectif, son fils Karim Kéïta par exemple, ayant été élu par le collège électoral d’une collectivité de Bamako sans aucune interférence de favoritisme.
Dans son message à la jeunesse, il a salué les progrès engrangés dans bien de domaines par notre pays : création de plus de 250 000 emplois au 31 mars 2018, production cotonnière, production agricole, équipement de l’armée et stabilisation de la situation sécuritaire comparativement à la situation héritée de 2013, etc.
Contexte oblige, il n’a pas manqué de relever les succès du SIAGRI 2018 en terme d’organisation et d’expositions.
Sur les doléances des jeunes, le Président a engagé le Chef du Gouvernement a étudier certains problématiques dont l’affectation de terres aménagées, le soutien à quelques 500 familles victimes de la chute du Guide libyen, la mise en place d’un fond d’autonomisation, le renforcement de la ligne de crédit de 50 millions de FCFA destinée aux jeunes arabophones.
Le Forum de réflexion sur les voies et moyens en vue de la promotion de l’emploi des jeunes au Mali a été un cadre d’échanges sur les stratégies complémentaires aux efforts des pouvoirs publics pour créer les conditions propices à la création d’emplois et l’acquisition de compétences pour les jeunes, avec l’implication active des acteurs de la société civile et des leaders religieux.
Au cours de son intervention le Président de la république aura largement insisté sur la culture du patriotisme, de la sincérité, de la bonne foi et de la vérité y compris dans le champ politique qui n’échappera pas au jugement dernier dixit.

Casimir Sangala

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :