Faits divers

Mali – le Haut Conseil Islamique à l’agonie !

Dans le développement de sa vision sur la nouvelle conduite des leaders religieux, le 2è vice-président du Haut Conseil Islamique n’a pas manqué de noter sa consternation face à la gestion de cette institution. « Le Haut conseil s’est détourné de sa mission » a-t-il déclaré. Sans manquer d’exprimer son désarroi en ces termes : « Nous avons été déçus de la gestion des affaires de la communauté musulmane par le président du Haut Conseil Islamique ».

Cependant, en sa qualité de troisième personnalité du HCI, Cheick Soufi Bilal a rappelé qu’il est parmi ceux qui se sont battus corps et âme afin que l’actuel président du HCI, Mohamed Dicko retrouve son fauteuil. « Mais la gestion de Dicko nous a déçus et l’espoir n’est plus permis » a-t-il fait entendre.

Visiblement décidé à rompre le silence, Cheick Soufi Bilal dira qu’aucun compte rendu n’a été fait à la base depuis la mise en place du bureau de Mohamed Dicko. Face à cette situation qui ne lui plait aucunement pas, il a tenu à notifier à l’actuel tenant du fauteuil de président du Haut Conseil Islamique de se rassurer de la bonne gestion de son institution avant de se livrer à des dénonciations de la mauvaise gestion d’autrui. « N’utilisons pas la religion pour faire le combat de nos ambitions personnelles non atteintes » a-t-il déclaré.

Aussi, le guide spirituel des soufis a regretté le fait que le Haut Conseil Islamique n’a exprimé clairement aucune demande auprès du président de la République pour la communauté musulmane. « Si cela n’est pas fait pourquoi en vouloir à IBK » s’est-il demandé.

Avant de terminer son intervention, Cheick Soufi Bilal a fait des bénédictions pour le pays et tout le peuple malien, avant de signifier très clairement qu’il ne trahira jamais un non-croyant à fortiori un musulman. D’où sa disponibilité à défendre partout la bonne cause au profit des musulmans du pays

Par Moïse Kéita

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :