Politique

MISE EN PLACE DU POLE POLITIQUE DU CONSENSUS : Passe d’armes entre Bocari Tréta et Iba N’Diaye

Ils se marquent à la culotte et chaque événement est une occasion pour l’opposition et la majorité de régler leurs comptes. Le dernier acte remonte au lancement du ‘’Pôle Politique du Consensus’’ (PPC) de Jeamille Bittar où Bocari Tréta et Iba Ndiaye se sont donnés en spectacle.

A cette rencontre supposé du consensus entre la classe politique, Bocari Tréta, le représentant de la majorité présidentielle et Iba Ndiaye, représentant de l’opposition ont servi au public une guerre verbale. Le tout sur la question du bilan du président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta. Une guerre à fleur mouchetée à qui l’emporte par la puissance du verbe.

Le spectacle était tout simplement saisissant. A peine, l’organisateur principal finit d’appeler au consensus entre les acteurs politiques au nom de l’essentiel ‘’le Mali’’, Tréta et Ndiaye se sont livrés bataille dans leurs différentes interventions.

Ainsi, le président du RPM non moins représentant de la Convention de la majorité présidentielle (CMP), Dr Tréta, qui affirme s’inscrire dans la logique du consensus, a profité de l’occasion pour magnifier les actes posés par le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta depuis son accession au pouvoir. Il estime que les 4 ans de gouvernance du président IBK a certes été marquée par des insuffisances, mais que son bilan reste cependant, positif. « Certes le Mali traverse une crise, mais le Président IBK a fait beaucoup d’innovations à travers des actes concrets contrairement à ce qu’on raconte. Nous allons faire le bilan au moment opportun et vous parler des grandes réalisations. Nous allons vous dire également pourquoi certains cas n’ont pas été résolus», a indiqué le patron de la majorité présidentielle. Cette déclaration n’a pas laissé le représentant de l’opposition, Iba N’Diaye indifférent. Prenant la parole à son tour, comme à l’habitude de l’opposition, il peint le bilan des quatre ans d’IBK en noir. Il estime que le bilan est mitigé. A ses dires, le président IBK n’en fait qu’à sa tête. Et que les promesses de grands projets n’ont jamais produit des résultats encourageants. « J’ai plus de 70 ans, je connais tous les hommes politiques de ce pays y compris IBK et Bocari Tréta. Je n’ai peur de personne et je dis ce que je pense. Soyons sincère entre nous. Le Mali n’a jamais connu de telle crise que ce que nous traversons sous IBK. Quant aux membres du RPM, soyez humbles et acceptez que les gens disent que le pays est au bord du gouffre. Il est grand temps pour les membres du RPM d’aider IBK », martèle l’opposant.

Après ce clash, le président du MC-ATT, Jeamille Bittar a réussi à calmer les ardeurs de l’un et de l’autre, en les invitant à s’unir pour une seule et même cause: le Mali. La cérémonie a donc pris fin par des poignées de mains et des accolades.

A noter que cette passe d’armes entre opposants et partisans du régime, n’est pas la première. Lors de la deuxième conférence nationale de l’Alliance pour la République (APR), Soumaila Cissé, chef de file de l’opposition et Me Baber Gano du RPM. Les deux s’étaient sérieusement lynchés toujours autour du bilan du président IBK.

Mariétou DOUCOURE

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :