Elections

Organisation de l’élection présidentielle 2018 au Mali: Soumeylou Boubèye MAIGA trouve un compromis avec les candidats

Trouver des réponses consensuelles aux préoccupations soulevées par  certains partis politiques  par rapport au fichier électoral. Tel était l’objectif de la démarche entreprise par  Chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga en rencontrant les candidats et mandataires candidats le samedi 28 juillet 2018.

Ce fut  à la primature en de  présence du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali et des Chefs des missions d’observation électorale des organisations à savoir : la  CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne, l’Organisation Internationale de la Francophonie.

Selon la note d’information  de la primature, cette rencontre entre le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et les candidats et les mandataires des candidats, consistait à nourrir la réflexion en vue de trouver  des réponses consensuelles aux récentes préoccupations soulevées par la classe politique dans le cadre de l’organisation de l’élection présidentielle de 2018.

Après  d’échanges empreints de franchise et de courtoisie, la rencontre a abouti aux conclusions:

« 1. Le fichier électoral audité en avril 2018 par le comité d’audit comprenant des experts nationaux et internationaux est bien le fichier sur la base duquel tous les documents relatifs à l’élection présidentielle du 29 juillet ont été confectionnés, notamment les extraits de listes électorales et les cartes d’électeurs biométriques. C’est bien ce fichier qui a été mis en ligne à partir du 4 juillet 2018 ;

2.L’annulation de l’Instruction N° 2018-000665/MATD-SG du 26 juillet 2018 relative au vote par procuration et le retour aux dispositions de la Loi électorale en vigueur ;

3.L’accès illimité des observateurs nationaux et internationaux à toutes les phases des opérations de vote et de centralisation des résultats ;

4. La présentation de la matrice de saisie des résultats de l’élection présidentielle aux candidats et/ou à leurs mandataires afin de s’assurer de sa conformité avec la configuration des centres et bureaux de vote ;

5. L’engagement du Gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour le déroulement normal du scrutin sur l’ensemble du territoire national. Toute circonstance pouvant affecter la tenue de l’élection dans une partie du territoire sera appréciée par les instances compétentes.

Au terme de la réunion, les Chefs des missions observation électorale ont salué la disponibilité ainsi que l’esprit d’écoute et de conciliation dont le Premier ministre et les participants ont fait montre.

Le Premier ministre a salué les partenaires de la communauté internationale pour leur facilitation, ainsi que les candidats à l’élection présidentielle pour leur esprit de consensus. Il a réitéré la volonté du gouvernement d’organiser des élections transparentes et crédibles en vue de parvenir à des résultats acceptables pour tous », a indiqué la Primature.

 

La Rédaction

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :