Portrait

PAYSAGE POLITIQUE : Tiébilé Dramé, « le croque-mort » de la politique malienne, éclaboussé

Il est le plus virulent des opposants au régime d’IBK. Tiébilé Dramé, selon un rapport du célèbre site Wikileaks, n’est pas un modèle à suivre. Le site l’évoque dans un rapport de corruption avec le surnom de ‘’Drame and France-Afrique Gate’’.

Il s’agit de cet homme qui, permanemment, compte les morts des soldats maliens, ou qui, lors de ses sorties médiatiques ratées, dénonce des prétendus détournements du régime IBK. Comme un croque-mort, il est le seul qui compte, jour après jour, le nombre de soldats tombés sur le champ de l’honneur. Comme il moisit au chômage, il a tout le temps de prendre un crayon et une feuille pour compter les morts. Tiébilé Dramé semble se plaire dans ce jeu qui parait son hobby. Le président du Parena semble tirer beaucoup de plaisir en cela.

L’homme qui est incapable de faire face à ses factures d’eau et d’électricité s’est mue en expert-comptable et en vérificateur des fonds publics. Quitte à inventer des rapports et des chiffres dont il est le seul à connaitre la provenance. C’est normal, dirait l’autre, pour quelqu’un qui broie du noir, de voir le mal partout et en tout. Il ne cesse de chercher des poux sur les cranes rasés de Boubou Cissé et de son employeur. Alors même qu’il trainerait des casseroles aussi assourdissantes que les cloches retentissantes d’une synagogue.

Juste après sa conférence de presse annonçant l’existence de deux rapports contenant des détournements à la pelle, orchestrés par IBK et son régime, il a été contredit par Jeune Afrique. Pour ce faire, il cite même le Vérificateur général. Nos confrères de Jeune Afrique n’ont pas eu assez de mal à mettre à nue ses allégations à la limite diffamatoires et honteuses pour un homme politique de la trempe de Tiébilé Dramé, ancien ministre des Zones arides et semi-arides sous l’ère de son beau-père de président, en l’occurrence Alpha Oumar Konaré.

Un rapport de Wikileaks accable notre brave opposant. Le site affirme que l’homme s’est beaucoup huilé dans les fonds de l’organisation de l’avant-dernier sommet France-Afrique, tenu à Bamako en 2005 et dont il était président de la Commission d’organisation. On lui reproche quelques 700 000 de dollars injustifiés à ce jour. C’est cet homme qui aujourd’hui, de l’autre côté de la mangeoire, veut mettre du sable dans le couscous de la République. Ses déclarations et affirmations parfois gratuites, selon des experts, ont un grand impact sur la situation du pays auprès des institutions financières internationales qui assistent le Mali. A les croire, Tiébilé Dramé en a tellement fait que le chef de l’Etat, agacé par son comportement, l’a traité de ‘’petit monsieur’’.

Fauché et très mal en point, Tiébilé Dramé, depuis un certain temps, s’est transformé en commis de Soumaïla Cissé, en appelant à une candidature unique de l’opposition. De l’avis de plusieurs observateurs de la scène politique, l’homme se positionne pour être le cerveau de l’équipe de campagne du chef de file de l’opposition. Histoire de se refaire une petite santé financière sur le dos de ce dernier. Car, ces observateurs estiment que le bélier en chef n’est pas candidat et même s’il le voulait, il n’aurait pas le sou pour battre campagne.

Drôle de destin pour l’ancien médiateur dans la crise malgache. Un adage de chez nous affirme que « ne monte pas sur l’arbre de la transparence qui le veut ». Avant, il faut s’assurer de la solidité du fond du pantalon.

Dieu veille !

Harber MAIGA

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :