Home Posts tagged politique
Société

OPPORTUNISME POLITIQUE: Pour échapper à la justice, Kassoum Denon cherche refuge auprès du PM

C’est un élément encombrant et un probable futur locataire de la Maison centrale d’arrêt de Bamako-coura qui tente vaille que vaille de se soustraire des liens de la justice. Kassoum Denon, puisse que c’est de lui qu’il s’agit, rame aujourd’hui dans tous les sens pour se rapprocher du Premier ministre et son parti. L’homme n’est […]Continuez la consultation
Politique

5ème congrès ordinaire du parti MIRIA: Réaffirmation aux idéaux des pères de l’indépendance !

Le Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) a tenu du samedi 24 au dimanche 25 novembre son 5ème congrès ordinaire. Pendant deux jours les congressistes ont fait le point des activités du parti au regard des résolutions et recommandations du 4ème congrès de Ségou et de la 5ème conférence nationale de Bamako […]Continuez la consultation
Faits divers

Meeting conjoint non autorisé de FSD et de la COFOP: Les forces de l’ordre et de sécurité étaient là

Dans la soirée du vendredi 16, le meeting non autorisé par le Gouverneur du district de Bamako, que comptait tenir le Front de Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) pour manifester leur désaccord du nouveau projet de découpage administratif entrepris par le Gouvernement et la prolongation du mandat des […]Continuez la consultation
Politique

Soumeylou Boubeye MAIGA répond à l’opposition sur le projet de redécoupage administratif : «La politique de la chaise vide est un manque de confiance en soi»

Lors de la cérémonie d’ouverture de la conférence régionale de Bamako sur le projet de redécoupage administratif, mardi 13 novembre dernier, au gouvernorat du district de Bamako, le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga  n’a pas manqué de répondre  à l’opposition en disant ceci : « la politique de la chaise vide est un manque de confiance en […]Continuez la consultation
Politique Société

Mali – Le misérabilisme lyrique de Mohamed Ali Bathily, cet autre assoiffé du pouvoir frise le ridicule.

« Quand on est dans la merde jusqu’au cou il ne vous reste qu’à chanter disait Becket ! Cette citation sied à merveille à Monsieur Mohamed Ali Bathily qui vient de franchir encore une fois le Rubicon de la bêtise et de la fourberie humaines. En plus d’être un piètre politicien sans envergure aucune, Me […]Continuez la consultation
Elections Politique

#Mali : déclaration de retrait de candidature de Moussa Mara au profit du docteur Cheick Modibo Diarra

Maliennes et Maliens, Mes chers compatriotes de l’intérieur et de la Diaspora, Il y a deux mois je me suis porté devant vous pour déclarer ma candidature à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain et je vous ai présenté ma démarche, mes ambitions et les principes que j’entends imprimer à l’action étatique si vous portez […]Continuez la consultation
Elections Politique

TOUTE LA VÉRITÉ SUR LE CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION POLITIQUE #MALIENNE : Pourquoi Soumaïla CISSÉ ne peut rassembler ?

Après les différentes trahisons de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) contre ses alliés notamment lors de l’affaire dite de la Commission des Mines pendant le renouvellement du dernier bureau de l’assemblée nationale du #Mali, et récemment le débauchage du député FARE lui-même objet de ladite affaire, c’est un scandale financier qui pointe […]Continuez la consultation
Politique Reportages

Marche du 2 juin : Quand l’opposition politique force, l’Etat prend sa responsabilité…

Samedi 2 juin a été une date qui restera  pour longtemps dans les esprits de beaucoup de Maliens.  L’opposition, ou du moins celle qui s’est entêtée à braver la loi, elle,  s’en souviendra  certainement pour toujours.  Annoncée en grande pompe pour disent-ils protester contre la monopolisation de la chaine nationale ORTM par le régime en […]Continuez la consultation
Elections Politique

SECURISATION DU PROCESSUS ELECTORAL: L’opposition s’inquiète, le gouvernement rassure

A moins de trois mois de l’élection présidentielle du 29 juillet, la fièvre électorale monte à Bamako et à l’intérieur du pays. Les candidats se déclarent progressivement, et le fichier électoral audité vient d’être rendu public. Mais la montée de l’insécurité au Nord et au Centre du pays inquiète l’opposition qui se pose des questions. […]Continuez la consultation